Comment réussir sa prise de poste quand on est dirigeant ?

Partager cet article

La prise de poste d’un dirigeant constitue une étape fondamentale puisqu’elle coïncide souvent avec une nouvelle dynamique pour l’entreprise dont il prend les rênes… Dans ce cadre, les 100 premiers jours revêtent une importance capitale pour asseoir sa légitimité et poser les bases d’une gouvernance solide et pérenne.

La prise de poste se révèle donc un challenge important et décisif. Il n’existe pas de recette miracle pour réussir, mais une bonne préparation et un engagement fort constituent des facteurs de réussite importants à considérer pour réussir ces fameux 100 premiers jours.

6 pistes à explorer pour réussir sa prise de poste

Piste #1 – acquérir une compréhension fine de l’entreprise et de son écosystème

Réussir sa prise de poste requiert une préparation en amont qui vise à prendre le temps de développer une connaissance pointue sur l’entreprise : sa culture, son patrimoine, son positionnement, ses processus, son secteur d’activité, ses concurrents, ses clients, son écosystème tout entier. Compléter par l’écoute attentive des collaborateurs, L’objectif ici étant d’en acquérir une compréhension sagace pour prendre des décisions éclairées et pertinentes dont le recul sera le principal atout. L’appréhension de ces différents sujets peut se faire avant d’intégrer l’entreprise, notamment dans sa période de préavis si l’on est précédemment en poste.

Piste #2 – développer sa vision stratégique

Où porter l’entreprise ? Quels sont vos objectifs ? Quelles sont vos ambitions ? Mener une réflexion approfondie à travers ces questionnements est crucial pour visualiser une trajectoire stratégique claire et inspirante pour l’entreprise. Cette vision, alignée avec les objectifs stratégiques, permet notamment de fédérer les équipes, de leur donner un cap favorisant ainsi l’adhésion et la confiance. Une fois adoptée de tous, il s’agira de mettre en place un plan d’actions pour la mettre en musique.

La période de découverte de l’entreprise, quand on arrive, le rapport d’étonnement, offre des éléments pour construire des premiers éléments de cette feuille de route. La mise en place d’un séminaire de projection stratégique (au bout de 6 mois par exemple) peut aussi s’avérer utile.

Piste #3 – S‘entourer des bonnes personnes

Nul ne peut réussir seul. S’entourer d’une équipe compétente et engagée est crucial pour réussir sa prise de fonction en tant que dirigeant. Pour constituer cette garde rapprochée, il convient d’identifier les talents en interne voire de recruter si nécessaire. Ce cercle vous permettra de déléguer et d’inciter la collaboration pour une efficacité optimale. Attention, réintégrer ses anciens collaborateurs peut sembler une bonne idée (vous les connaissez déjà bien, et réciproquement), mais peut constituer un véritable piège. En effet, les salariés de la nouvelle entreprise peuvent avoir le sentiment qu’on ne leur fait pas confiance, ce qui peut réduire leur engagement au quotidien de manière considérable

Piste #4 – Communiquer avec authenticité pour nouer des relations solides avec les parties prenantes de l’entreprise (collaborateurs, clients, fournisseurs, actionnaires, partenaires clés)

Entretenir de telles relations est essentiel pour inscrire l’entreprise dans une dynamique de croissance. Rencontrer et échanger avec ces interlocuteurs est crucial pour connaître leurs attentes respectives et recueillir leurs feedbacks. Cette démarche favorise la confiance, renforce votre crédibilité et facilitera la mise en place voire l’ajustement de votre plan d’actions.

Piste #5 – Développer son sens de l’écoute

Cette démarche peut prendre plusieurs formes : rencontres avec les équipes, recueil de leurs avis (suggestions, critiques). Montrer une écoute authentique est un moyen puissant pour créer la confiance avec tout un chacun.

Piste #6 – Savoir prendre des décisions difficiles pour asseoir son leadership

Le courage est la vertu la plus essentielle à l’exercice de la direction d’entreprise. Mais il est important de savoir la mettre en perspective du temps de réflexion et de la mesure des impacts. Et ne jamais oublier que décider, c’est renoncer, mais que ne pas décider, c’est prendre le risque que le futur soit davantage douloureux.

Vous l’aurez compris, la réussite d’une prise de poste est loin d’être un long fleuve tranquille. Être accompagné par un business coach lors de cette période charnière est opportun pour (re)prendre un temps d’avance et gagner en efficacité et sérénité.

Dans ce contexte, un business coach permet au dirigeant coaché de prendre du recul pour prendre les décisions qui lui conviennent et relever les défis inhérents à toute prise de fonction.

Vous prenez une nouvelle fonction et vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour réussir cette période charnière ? Contactez-nous ! Nos Partners, tous certifiés à minima au coaching d’entreprises, vous accompagnent dans cette transition professionnelle pour diriger avec succès et sérénité.

Partager cet article