Lugh & Co Témoignages de dirigeants | 11 février 2019

[Interview] Témoignage de Julien Robert-Mercier, DAF de Link Media Group

Coaché par Philippe Santini, Julien Robert-Mercier, DAF de Link Media Group, révèle sa perception du coaching de dirigeants et les bénéfices qu’il tire de cette forme d’accompagnement.

Pouvez-vous citer trois mots clés qui caractérisent l’accompagnement que vous prodigue Philippe ?

Les trois mots clés qui caractérisent l’accompagnement prodigué par Philippe sont : bienveillance – compréhension de soi – mise en pratique.

Pour résumé, cet accompagnement me permet d’acquérir une bonne analyse de moi-même, de mon parcours et de mes envies avec des mises en pratique très pragmatiques, le tout dans un contexte bienveillant.

Pourquoi avez-vous décidé de vous faire accompagner ?

Malgré mon expérience dans ce secteur (ndlr. medias), j’ai décidé de me faire accompagner dans ma prise de fonction au sein de Link Media Group. J’ai, en effet, ressenti la nécessité d’être accompagné sur cet aspect car il me fallait pouvoir changer de posture : passer de manager à entrepreneur. Parallèlement à cette motivation, je souhaitais, par le biais de ce coaching, apprendre à mieux me connaître et ainsi, à mieux me projeter.

Dans le cadre de ma sélection de coach, deux critères m’ont été d’une grande importance : le statut de dirigeant et une expérience dans le secteur des medias. En prenant connaissance du parcours de Philippe, sa séniorité et son expérience semblaient correspondre au profil du coach dont j’avais besoin. Je suis convaincu que la qualité de cet accompagnement n’aurait pas été le même si Philippe ne disposait pas de ces deux atouts majeurs.

Son parcours et ses expériences se sont révélés être rassurants et m’ont conforté dans mon choix de coach car, aux prémices mes recherches, j’avais hésité à choisir un coach justifiant d’un profil purement financier. Or, j’ai renoncé à poursuivre dans ce sens car mon objectif était de sortir de cette perspective et d’élargir mon angle de vue. De plus, je souhaitais avoir affaire à quelqu’un qui a du répondant, qui me pousse à la réflexion et qui soit capable de me challenger. C’est pour toutes ces raisons que mon choix s’est porté sur les qualités et le parcours sectoriel de Philippe.

J’ai privilégié cette forme d’accompagnement plutôt qu’un autre car ce que j’apprécie particulièrement dans le coaching, c’est l’existence d’un socle méthodologique solide.

A quelle fréquence rencontrez-vous votre coach et comment travaillez-vous ensemble ?

Je rencontre Philippe deux à trois fois par mois, le but étant d’aller vite dans la mise en pratique d’actions concrètes.

Quels bénéfices tirez-vous de cette forme d’accompagnement ?

La méthodologie avancée par Philippe – consistant à mettre en exergue l’importance de la connaissance de soi comme condition sine qua non à l’atteinte de la performance – m’a permis de lever des barrières mentales intégrées tout au long de mon parcours scolaire et professionnel.

Par le biais cet accompagnement, je parviens à mieux comprendre mes attentes, mes qualités et à identifier clairement mes axes de développement. Et ce, dans le but d’écrire mon histoire et de me projeter en tenant compte de mes aspirations. Ce coaching me permet donc d’être plus performant et plus à l’aise dans ma prise de fonction.

Conseilleriez-vous à un(e) dirigeant(e) de se faire coacher ? Si oui, dans quelles situations ?

Ma réponse naturelle est oui, se faire accompagner me paraît indispensable. Selon moi, à chaque prise de poste, évolution ou nouvelle stratégie professionnelle, il est nécessaire de se faire coacher. J’irai même plus loin en disant, qu’idéalement, une rencontre par mois avec son coach pour faire le point librement sur les dossiers est à indiquer systématiquement dans tous les business plans.

Propos recueillis par Lugh & Co

Tous nos témoignages de dirigeants

Sur le même thème