Lugh & Co Témoignages de dirigeants | 20 septembre 2021

[Interview] Témoignage de Victor*, dirigeant dans le secteur de la santé

Dans cette interview, Victor*, dirigeant dans le secteur de la santé, nous livre les raisons qui l’ont conduit à passer des tests d’assessment et les impacts de cette initiative sur son orientation professionnelle et son parcours de dirigeant.

Votre parcours

J’ai occupé pendant une vingtaine d’années des postes de direction dans différents secteurs d’activité pas nécessairement par vocation mais plutôt au gré des opportunités qui se sont offertes à moi. J’occupe actuellement le poste de Directeur Général au sein d’une entreprise qui exerce dans le secteur de la santé.

Quels tests d’assessment avez-vous passé ? Pourquoi avoir décidé d’effectuer ces tests ?

J’ai passé deux tests d’assessment : le test de leadership Aragorn et le test TMA des talents.

J’ai choisi de les passer car je souhaitais mener une réflexion approfondie sur ma carrière après 25 années d’expérience. Dans le cadre de mon parcours professionnel, j’ai occupé plusieurs postes de direction. Au sein même de l’équipe de direction, il est important de se rendre compte qu’il existe plusieurs niveaux de responsabilités en fonction du poste occupé (directeur de département, directeur adjoint ou encore directeur général). En passant ces tests, je souhaitais savoir si j’étais fait pour occuper ce type de poste et connaître le niveau de responsabilité auquel je pouvais prétendre en tant que dirigeant.

Je cherchais à mener ce type de démarche depuis plusieurs mois et je m’étais d’ailleurs renseigné à ce sujet sur les options possibles (bilans de compétence, bilans de carrière…). Je ne souhaitais pas me lancer dans un bilan de compétences ou une formation, ni quelque chose de trop long (qui dure 8 jours ou plusieurs mois comme c’est, parfois, le cas avec les bilans de compétence) car je disposais, d’ores et déjà, d’une bonne connaissance de mes compétences. Ce que je souhaitais c’était savoir si elles étaient en adéquation avec le poste que j’occupais et mon poste actuel. Je n’avais pas non plus l’intention de me lancer dans une reconversion. Je souhaitais simplement prendre le temps d’effectuer un bilan sur moi-même, sur ma carrière.

Quel a été le déroulé global de la prestation ?

En amont des tests, un point préalable a été planifié avec Edwige, lors duquel elle m’a transmis des supports en amont pour que je puisse évaluer l’intérêt de passer ces tests au regard de mes besoins. En prenant connaissance de ces supports, je me suis immédiatement rendu compte que cela correspondait à mes attentes aussi bien dans la durée que dans les résultats attendus.

J’ai, par la suite, passé ces tests (Aragorn et TMA) en remplissant les deux questionnaires. Pour le test de leadership Aragorn, certaines questions portent sur la façon dont les autres nous perçoivent. Il n’est donc pas toujours évident d’y répondre mais j’ai tenté d’y apporter une réponse le plus naturellement possible. A mon sens, lorsque l’on se livre à ce type d’exercice, il est important de répondre aux questions avec authenticité pour bénéficier au mieux des apports des tests d’assessment. Si vous répondez aux questionnaires en cherchant à influencer les réponses, vous obtiendrez certes un style de leadership « voulu » mais cela ne reflètera pas la réalité. Vous vous leurrez vous-même. Or, rien ne sert de se leurrer car l’objectif de cet exercice est, au contraire, d’acquérir une meilleure connaissance de soi.

Quel a été l’apport du coach tout au long de la prestation et au regard de l’analyse des résultats ?

Edwige a pris le temps de me fournir des explications claires et détaillées sur le déroulé, les questionnaires à proprement parler et le debriefing. Lors du debriefing, Edwige s’est attachée à vérifier la cohérence de mes réponses au regard de mon attitude, de ma façon d’être. Pour celles et ceux qui ne rempliraient pas les questionnaires de manière spontanée c’est généralement à ce moment que les incohérences ressortent, c’est à ce moment que le coach les met en lumière.

Le debriefing effectué par un coach est, selon moi, important car il permet d’acquérir une explication claire des résultats obtenus. Au cours du debriefing, Edwige m’a expliqué la différence entre la notion de leadership et de management, l’intérêt que les deux soient en phase et qu’il n’y ait pas de décalage entre les deux aux yeux des autres pour ne pas créer de dissonance dans leur perception. Elle illustrait ses explications par des exemples ce qui facilitait la compréhension de ces notions. Comme évoqué au début de cet interview, être dirigeant n’était pas ma vocation première mais à travers ces tests, je me suis aperçu que ma personnalité, mon style de leadership (« battant ») et qu’être meneur d’hommes de groupe, orienté résultats et discipline correspondait à mon orientation actuelle de carrière.

Le fait que le debriefing soit mené par un coach est, selon moi, éclairant parce qu’en tentant d’analyser les résultats seul, on peut en avoir une interprétation faussée et s’en conforter. De plus, il est important d’obtenir une analyse et une explication détaillée car il ne s’agit pas là du résultat d’un jeu. Un temps d’échange avec un coach permet, selon moi, de bénéficier pleinement de l’intérêt de l’exercice. Ce que j’ai également apprécié c’est la neutralité d’Edwige.

Qu’avez-vous pensé du contenu et du déroulé proposé lors du debriefing ?

J’ai trouvé le contenu des tests et du debriefing très complet.

Une fois les tests passés, les résultats ne sont pas simplement exposés tels quels, une analyse précise est effectuée et formulée point par point, domaine par domaine (état d’esprit, façon d’être, comportement avec les autres, empathie…) et des points de progrès sont également identifiés et donnent lieu à des pistes d’amélioration. En effet, Edwige m’a donné des pistes sur des points de personnalité sur lesquels m’améliorer en développant telle ou telle compétence ou savoir-être.

Le test de leadership Aragorn m’est apparu plus complexe à appréhender que le test TMA des talents. En effet, là où le test TMA invite le dirigeant à répondre à des questions en rapport avec sa pratique quotidienne de management, le test de leadership Aragorn, quant à lui, induit de répondre à des questions en imaginant comment les autres nous perçoivent, ce qui complexifie, à mon sens, davantage l’exercice.

Quel est, selon vous, l’apport de ces tests par rapport à une formation (ou à d’autres tests passés) ? Quels bénéfices tirez-vous de ces tests ?

Lorsque j’ai passé ces tests, j’étais en veille pour un autre poste (qui est aujourd’hui mon poste actuel). Dans ce contexte, je me demandais si j’allais m’orienter vers un poste de terrain ou plutôt me tourner vers un poste de responsable, je m’interrogeais aussi sur ma capacité à manager. En effet, lorsque l’on rencontre des échecs dans sa carrière, l’on se questionne parfois, en tant que dirigeant, sur sa capacité à continuer d’occuper ce type de poste.

Finalement, les résultats obtenus à l’issue des tests ont montré une cohérence avec mon style de leadership et le type de poste de dirigeant que j’ai jusqu’alors occupé. Ces résultats m’ont conforté dans le fait qu’au regard de mon style de leadership et de mon style de management je suis fait pour occuper des postes de direction et aussi, dans mon orientation car ils m’ont décidé à poursuivre mes recherches.

J’ai passé ces tests fin juillet. Période estivale oblige et pris dans mon quotidien, je n’ai pas encore eu l’opportunité de mettre en pratique les pistes d’amélioration (liées aux postures, aux réflexes) identifiées lors du debriefing. Néanmoins, j’envisage sérieusement de les considérer.

D’autant plus que lorsque j’ai passé ces tests d’assessment, l’un de mes objectifs était d’améliorer la cohérence entre mon style de management et de leadership. Les résultats ont mis en lumière des points à conforter, des réflexes à acquérir ou encore des pratiques à faire évoluer pour réduire au maximum tout décalage entre mon style de leadership et mon style de management.

Si vous pouviez qualifier ce debriefing, quels seraient les 3 mots clés qui vous viendraient à l’esprit ?

Les 3 mots clés qui me viennent en tête sont : honnêteté, intégrité et clarté.

J’ai choisi ces mots clés car, lors du debriefing, Edwige s’est montrée neutre et intègre. De plus, elle est parvenue à m’expliquer avec clarté certaines notions en agrémentant ses explications d’exemples bien choisis. J’ai trouvé cela particulièrement appréciable.

Conseilleriez-vous à un(e) dirigeant(e), qui souhaiterait mieux se connaître et/ou affûter son leadership, de mener ce type d’initiative ? Dans quelles situations ?

Oui tout à fait. Les tests d’assessment sont à recommander à tout individu qui souhaite faire le point sur sa situation.

Je pense qu’il est opportun de mener ce type d’initiative à tout moment, que l’on soit un jeune manager qui débute ou que l’on soit un manager à mi-chemin de sa carrière. Les tests d’assessment peuvent également aider tous ceux qui se posent des questions sur leur passé et tous ceux qui souhaitent mieux se connaître pour construire l’avenir.

Il n’y a, selon moi, pas forcément de moment propice ou particulier à passer ce type de tests. En revanche, je m’interroge sur leur utilité pour les dirigeants en fin de carrière, d’autant plus que certains ajustements peuvent prendre du temps à mettre en pratique.

*L’identité de ce dirigeant a été modifiée pour des raisons de confidentialité.

Propos recueillis par Lugh & Co

CONTACTEZ-NOUS