Smart city

Comment s’inspirer de la transformation digitale pour accélérer la transition durable de son entreprise ?

Partager cet article

Bien que souvent abordées séparément, la transformation digitale et la transformation durable présentent de nombreuses similitudes. Ces deux concepts reposent sur la même volonté de transformer profondément les activités d’une entreprise, pour la rendre plus performante, plus résiliente et plus durable. Comment tirer profit de l’expérience de la transformation digitale pour accélérer la transformation durable des entreprises ?

D’un côté, la transformation digitale consiste à intégrer les technologies numériques dans le modèle d’affaires d’une entreprise. Cette approche induit un changement profond et complet des modèles opérationnels, de la culture d’entreprise et des interactions avec les parties prenantes.

De l’autre, on retrouve la transformation durable qui vise à restructurer le modèle d’affaires d’une entreprise pour le rendre durable. Cette initiative regroupe des efforts pour réduire l’empreinte carbone, préserver la biodiversité, garantir l’accès équitable aux ressources et promouvoir la justice sociale.

La transformation digitale et la transformation durable constituent deux approches complémentaires qui peuvent s’enrichir mutuellement. En combinant ces deux initiatives, les entreprises peuvent créer un modèle d’affaires plus performant, plus résilient et plus durable.

Cet article révèle 3 notions singulières de la transformation durable, identifie les bonnes pratiques issues du digital pour une transformation durable réussie et propose un rôle original pour l’avenir de l’économie digitale.

3 notions singulières de la transformation durable

L’urgence climatique aligne les acteurs sur la même ligne d’arrivée

A la différence de la transformation digitale, encore considérée comme une option, la transformation durable doit avoir lieu, et converger vers une économie neutre en carbone à horizon 2050. Toutes les entreprises n’emprunteront pas la même trajectoire en fonction de leur secteur et de leurs moyens. Mais il y a urgence à agir, même modestement, dès aujourd’hui, car chaque geste individuel ou collectif, compte.

Une injonction forte sur l’entreprise de la part de la société civile

La société civile applique une pression forte sur les acteurs économiques, avec un rôle majoritairement incitatif de la part du service public (par exemple la loi Pacte et le statut de société à mission). A l’inverse, la transformation des modes de consommation grâce au digital était majoritairement à l’initiative des entreprises, avec un rôle modérateur des acteurs publics (avec le règlement RGPD).

Le grand retour de la planification stratégique

Avec des attentes très clairement définies en terme de transition énergétique (neutralité carbone à horizon 2050, avec un jalon en 2030 où la France devra avoir réduit ses émissions de moitié), l’idée de planification est revenue dans le débat public pour orienter les finances publiques dans une perspective à plus long terme, pour coordonner les stratégies, programmes et plans associés à la transition écologique et énergétique des prochaines années.

Cette thématique vous intéresse ?

Téléchargez, sans plus tarder, notre carnet sur le leadership durable !

Je télécharge le carnet !

3 bonnes pratiques managériales issues du monde digital pour accélérer la transition durable

Collaboration

La transformation digitale favorise l’innovation et la collaboration interdisciplinaire. Les plateformes en ligne et les réseaux sociaux, utilisés pour la communication et la collaboration dans la transformation digitale, peuvent également servir à mobiliser les parties prenantes autour des initiatives RSE. Ces mêmes principes peuvent être appliqués pour développer des solutions novatrices en RSE, en travaillant en partenariat avec d’autres entreprises, des ONG, des gouvernements et la société civile. En intégrant ces pratiques du monde digital à une approche de la RSE, les entreprises peuvent créer des synergies qui renforcent leur impact positif sur la société et l’environnement, tout en favorisant une culture d’innovation et d’amélioration continue.

Créativité

Le design thinking, souvent utilisé pour créer des expériences utilisateur virtuelles, peut également être employé pour concevoir des solutions novatrices à des problèmes sociaux et environnementaux complexes, en mettant l’accent sur les besoins et les perspectives des parties prenantes impactées par les activités de l’entreprise tout au long de sa chaîne de valeur.

Agilité

Les entreprises peuvent appliquer l’agilité organisationnelle qui caractérise la transformation digitale pour s’adapter aux évolutions des enjeux sociaux et environnementaux, et ainsi ajuster rapidement leurs stratégies RSE. Par exemple, l’adoption de la méthode agile, avec des retours d’expériences réguliers, partagés au cours de réunions d’alignement courtes où sont présents tous les contributeurs d’un même écosystème, est pertinente dans le cadre d’une démarche d’économie circulaire par exemple.

Les opportunités du développement durable pour accélérer la digitalisation

Le développement durable offre de nombreuses opportunités clés pour stimuler l’économie digitale en encourageant l’adoption de technologies intelligentes pour résoudre les défis environnementaux et sociaux. Les deux exemples ci-dessous illustrent des applications numériques durables à la ville ou à la campagne

Les smart cities : les villes intelligentes intègrent la technologie pour optimiser la gestion des ressources, les transports, la planification urbaine et la qualité de vie. Les applications de covoiturage, les services de vélos en libre-service, ainsi que les plateformes de partage de véhicules contribuent à réduire la congestion et les émissions de gaz à effet de serre tout en favorisant la mobilité individuelle. Les réseaux intelligents (smart grids) utilisent des capteurs et des données en temps réel pour gérer efficacement la production et la distribution d’énergie, améliorant ainsi l’efficacité énergétique.

L’agriculture intelligente : les technologies numériques, telles que les capteurs IoT et l’analyse de données, peuvent être utilisées pour développer des pratiques agricoles plus durables en optimisant l’utilisation des ressources, en surveillant les cultures et en prévenant les pertes.

En définitive, en les intégrant de manière stratégique, les entreprises innovantes peuvent créer activement des synergies entre ces deux mouvements transformants et créer un impact positif exponentiel. Combinées de manière synergique, ces deux modes de transformation peuvent catalyser des changements profonds dans l’entreprise, contribuant ainsi à relever les défis majeurs du 21ᵉ siècle.

Isabelle LEFEBVRE

Partager cet article