Homme qui marche

Comment lutter contre le syndrome de l’imposteur quand on est dirigeant ?

Partager cet article

Comme tout être humain, un dirigeant se trouve face à des situations, des personnes devant lesquelles un sentiment de doute peut naître en se posant les questions : « suis-je vraiment la bonne personne pour y répondre ? En ai-je les capacités ? ». Exacerbé, ce dysfonctionnement entraîne un sentiment d’usurpateur qualifié de « syndrome de l’imposteur ».

Le syndrome de l’imposteur est un trouble de l’estime de soi qui touche notamment les dirigeants d’entreprise (environ 3% selon Focus RH)1. Identifié en 1978 par Pauline Rose Clance et Suzanne Imes, psychologues américaines2, il se caractérise par un sentiment de doute, d’incompétence et d’inadéquation, même en présence d’éléments factuels qui prouvent le contraire.

Le syndrome de l’imposteur a des conséquences négatives impactantes sur la vie professionnelle et personnelle des dirigeants. D’un point de vue professionnel, il freine la prise de risques, le lancement de nouveaux projets et réduit les opportunités de promotion. Il génère aussi de l’anxiété, de l’épuisement et de la dépression.

Cette thématique vous intéresse ?

Téléchargez, sans plus tarder, notre carnet sur le management d’équipes !

Je télécharge le carnet !

Face à cette situation, il existe heureusement des moyens de combattre le syndrome de l’imposteur.

8 pistes pour en finir avec le syndrome de l’imposteur

Piste #1 – Identifier les pensées et les croyances limitantes qui nourrissent son syndrome de l’imposteur

Quelles sont celles qui vous traversent l’esprit lorsque vous vous sentez mal à l’aise ou incompétent ? Une fois que vous les avez identifiées, il est temps de les remettre en question. Par exemple, si vous avez tendance à penser que vous n’êtes pas légitime pour diriger votre entreprise, vous pouvez, par exemple, orienter votre réflexion sur les questions suivantes :

  • Sur quoi je m’appuie pour affirmer cela ?
  • Existe-t-il des preuves qui contredisent cette pensée ?
  • Quels sont les succès que j’ai déjà obtenus ?

Piste #2 – Prendre conscience de ses forces et de ses compétences

Dans quels domaines avez-vous des facilités ? Quelles sont vos compétences et votre expérience ? Dressez une liste de vos réalisations et de vos succès. Cela vous aidera à mieux visualiser vos réussites.

Piste #3 – S’interroger sur ses objectifs

Pourquoi voulez-vous réussir ? Quelles sont vos motivations ? Avoir des objectifs clairs et précis vous aidera à rester motivé et à ne pas vous décourager face aux défis rencontrés.

Piste #4 – Prendre du recul sur sa situation

Se faire accompagner par un coach externe, dénué de tout conflit d’intérêt, vous permettra de gagner en efficacité dans votre combat contre le syndrome de l’imposteur.

Piste #5 – Prendre soin de soi

Même si cela peut sembler anecdotique, alimentation, sommeil et activité physique constituent tout autant d’éléments qui contribuent à vous rendre efficace et productif au quotidien. Ce rappel est nécessaire tant ces aspects sont, souvent, négligés au profit d’une « productivité » inefficace, peut porteuse sur le long cours.

Piste #6 – Apprendre à dire non

Cela est souvent plus facile à dire qu’à faire et pourtant, la capacité à dire non est essentielle pour vous permettre de mieux prioriser vos tâches et de vous concentrer sur l’essentiel, sur des missions à haute valeur ajoutée (ex : construire votre vision stratégique…).

Piste #7 – Déconnecter

Loin d’être une perte de temps, la déconnexion est vitale pour qui est désireux d’être plus productif sur ses tâches et éviter la surchauffe. Cet argument convaincra sans doute les marathoniens.

Piste #8 – Célébrer ses succès

Se focaliser seulement sur ses échecs est une habitude contre-productive. Il est tout aussi important de prendre le temps de célébrer ses victoires pour renforcer sa confiance en soi.

Si vous êtes déterminé à combattre ce fléau, à l’éradiquer de votre quotidien sur le long cours, n’hésitez pas à contacter Lugh & Co, cabinet d’accompagnement de dirigeants et de cadres dirigeants. Nos Partners, tout certifiés à minima au coaching d’entreprises, vous accompagnent pour gagner en efficacité dans cette démarche et vous permettre ainsi de (re)prendre un temps d’avance dans votre fonction.

Envie de (re)prendre un temps d’avance ?

Si vous être déterminé à relever ce défi, n’hésitez pas à contacter notre cabinet de coaching !

Je contacte Lugh & Co !
  1. https://www.focusrh.com/tribunes/le-syndrome-de-l-imposteur-en-entreprise-par-stephanie-ruchaud-33607.html ↩︎
  2. https://www.welcometothejungle.com/fr/articles/syndrome-imposteur-dirigeants ↩︎
Partager cet article