Lugh & Co Opinions | 12 décembre 2018

[Article] Quand l’ego devient toxique

Comment sortir des effets toxiques de la concurrence et des jeux de pouvoir internes ?

C’est pourquoi l’accompagnement est indispensable, car lui seul permet d’oublier votre ego sans jamais vous départir des valeurs profondes au cœur de votre personnalité.

Être trop centré sur votre ego, c’est surtout travailler en solitaire et donc courir le risque d’aller « plus vite, mais moins loin », selon une formule célèbre. Car le manager infaillible n’existe pas. En avoir conscience, c’est être prêt à vous dépasser en vous inspirant des autres et en vous appuyant sur les talents qui sont l’apanage de chacun de vos collaborateurs.

Plus encore  : si vous ne leur accordez qu’une confiance limitée, quoi qu’ils fassent, ils se sentiront dévalorisés et se démobiliseront à coup sûr. Tout le monde sera perdant, à commencer par votre entreprise qui pourrait y perdre sa santé.

Lugh & Co vous encourage à positiver les réunions et à en gommer les biais cognitifs induits par les jeux de pouvoir et rôles figés dans les équipes qui entravent la marche en avant de l’entreprise.

L’esprit concurrentiel au sein même du staff doit être banni car il génère peur, inconfort, à rebours d’une émulation saine et efficace. Il s’agit de combiner « la fulgurance de l’autorité et la fulgurance de l’hésitation » : une pertinente observation du peintre français d’origine russe Nicolas de Staël.

Pour ce faire, notre démarche commune est axée sur l’amélioration de la confiance en soi, de fait cette auto-valorisation est en complète opposition à un ego trop affirmé facteur de climat anxiogène. Ce travail parfois long exige une disponibilité d’esprit, avec des pairs et des subordonnés authentiquement fédérés autour de vous par une écoute réciproque et des initiatives constructives. L’alignement des postures et des convictions de chacun est un préambule déterminant pour une confiance réciproque.

Cela suppose une exploration de vos propres besoins pour répondre avec empathie à ceux de votre environnement. Puis d’entrer dans le consentement, autrement dit le compromis sans jugement négatif sur les options défendues par d’autres, plutôt que de rechercher un consensus illusoire autour de vos seules idées.

Il vous appartient, comme de nombreux dirigeants ou entrepreneurs avant vous, d’expérimenter cette démarche et d’apprécier son efficacité dans l’obtention de résultats insoupçonnés pour vous et vos équipes.