Potier travaillant la matière avec ses deux mains jointes

Qui est Lugh ?

Lugh représente une des divinités les plus importantes du panthéon celtique irlandais. Surnommé “Lamfada” (au long bras), “Ildanach” (homme de beaucoup d’arts) ou encore “Samhildanach” (adroit dans beaucoup d’arts), Lugh est une adaptation de dieu panceltique Lugus et de son homologue gallois Lleu Llaw.

Origines de Lugh

Afin d’y récupérer un taureau magique volé par Balor (père d’Ethnea), Cian se rendit sur son île, déguisé en femme. A son arrivée, il séduit Ethnea et s’enfuit après avoir récupéré le taureau, la laissant enceinte de triplés. Balor pris connaissance de cet événement et décida de précipiter ces trois enfants illégitimes dans l’océan. Deux d’entre eux se transformèrent en otaries mais pas le troisième, Lugh, qui parvient à regagner la côte. Lugh est donc issu de l’union entre le monde de l’esprit (fils de Cian) et le monde de la matière (fils d’Ethnea).

Maître de tous les arts

Lugh, alors jeune homme, se présenta plusieurs années plus tard à Tara – alors capitale royale d’Irlande – lors du festin donné par le roi Nuada. Pour y accéder, Lugh exposa au garde les disciplines qu’il maîtrisait mais, à chaque tentative, le garde lui expliqua que Tara disposait déjà du meilleur artiste qu’il se doit. Face à de telles réticences, Lugh alla jusqu’à lui demander si quiconque dans la ville parvenait à maîtriser tous les arts, ce à quoi il n’eut pas de réponse et consulta le roi Nuada.

Cette arrogance et ce côté espiègle attisa sa curiosité et il accepta finalement de le rencontrer. En vue de mettre à l’épreuve ses talents, le roi ordonna la préparation de trois tests : la force brute, un jeu de stratégie et les talents artistiques d’un barde. A la fois, charpentier, forgeron, échanson, magicien, harpiste, poète et historien, Lugh réussit chacune de ces épreuves. Face à cette victoire, Nuada le surnomma “Samildanach” (maître de tous les arts) et lui céda son trône pour combattre les Fomoires dont Balor était le roi.

Symbolisé par une harpe, Lugh est aujourd’hui considéré comme l’inventeur de tous les arts, dont il maîtrise les techniques, protecteur des marchands et des voyageurs et comme le père de la création.

Lugh aujourd’hui

Autre témoignage de l’importance de Lugh dans la mythologie, les nombreuses villes qui portent son nom (issues de dérivés de Lugudunon “la cité du dieu Lugus”) : Lugo et Leon en Espagne, Loudun et Lyon (Lugdunum “fort de Lugh”) en France, Leipzig en Allemagne, Londres au Royaume-Uni ou encore Lugano en Italie.

CONTACTEZ-NOUS