Femme assise seule

Revoir sa copie pour augmenter l’efficience des programmes de prévention des risques psycho sociaux

Partager cet article

Les risques psychosociaux sont une préoccupation majeure dans le monde du travail et la société dans son ensemble (cf. notre premier article dédié aux risques psycho sociaux). Ces risques (stress, épuisement professionnel, harcèlement, violence), affectent non seulement la santé mentale et physique des actifs mais aussi la performance et la productivité des entreprises et plus largement la croissance de l’économie française.

Malgré la prise de conscience croissante de la nécessité impérieuse d’adresser ces enjeux, les mesures mises en place par les différents acteurs sont souvent perçues comme des coups d’épée dans l’eau : inefficaces et insuffisantes.

Quelles sont les causes racines des risques psycho sociaux ?

Les risques psychosociaux résultent de déséquilibres dans les relations interpersonnelles. Les principales causes sont multiples et tout autant exogènes qu’endogènes à l’entreprise.

  • Surcharge de travail : tâches excessives, deadlines irréalistes.
  • Manque de reconnaissance : absence de feedback positif ou de valorisation des efforts.
  • Injustice organisationnelle : sentiment d’inégalité dans les traitements ou décisions.
  • Conflits de rôle : attentes contradictoires ou ambiguës sur les responsabilités.
  • Mauvaise communication : manque de clarté ou de transparence dans l’information.
  • Absence de soutien : manque d’accompagnement de la part des supérieurs ou alter-ego.

Quelles sont les causes d’échecs des stratégies de prévention des risques psycho sociaux ?

De nombreuses entreprises se contentent de mesures superficielles, comme des formations ou des séminaires ponctuels sur la gestion du stress. Certes bien intentionnées, ces actions se révèlent souvent insuffisantes. Voici quelques éléments d’explication du pourquoi ce qui est mis en place n’apporte pas satisfaction :

  • Approche réactive : interventions après l’apparition des problèmes voire à l’occasion des arrêts de travail.
  • Solutions uniformes : application de mesures standards sans considération des spécificités des contextes de travail et des individus.
  • Manque d’engagement : faible implication à tout niveau, que ce soit du côté des décideurs, des bénéficiaires, ou de celui des organismes de formation et des cabinets de coaching.
  • Absence de suivi : manque d’évaluation continue des actions mises en place et de leur impact.

Comment alors, transformer cette réalité et instaurer des pratiques de prévention réellement efficaces ?

La clé de la prévention ? Une approche proactive et holistique :

Pour prévenir les RPS avec efficacité sur le long cours, il est essentiel d’adopter une approche proactive et holistique. Ci-après, 7 pistes concrètes pour y parvenir :

  • Diagnostic approfondi : réaliser des enquêtes et des audits réguliers pour identifier les sources de mal-être qui occasionnent les risques.
  • Culture de la prévention : intégrer la prévention des RPS dans la culture d’entreprise, avec un engagement visible à chaque strate de l’entreprise.
  • Formation continue : proposer des formations suivies et adaptées aux besoins spécifiques des employés et des managers.
  • Amélioration des conditions de travail : adapter la charge de travail, clarifier les rôles et responsabilités, et promouvoir un environnement de travail respectueux.
  • Support psychologique : mettre en place des dispositifs de soutien psychologique accessibles et confidentiels.
  • Encouragement de la participation : impliquer les employés et managers dans l’élaboration et l’évaluation des mesures de prévention, en valorisant leurs retours d’expérience.
  • Développement de la responsabilité individuelle : amener à une prise de conscience individuelle de responsabilité.

Lugh & Co s’engage sur l’ensemble de cette approche aux côtés des dirigeants avec son dispositif « I AM », pour prévenir efficacement les risques psychosociaux, les réduire et promouvoir un environnement de travail sain et durable. Le dispositif I AM est constitué de 3 étapes clés, sur une durée de 9 mois : Identifier, Agir et Maintenir.

7 exemples inspirants d’entreprises qui ont réussi à transformer leur approche de la prévention des RPS avec succès.

Pfizer France

  • Approche : Pfizer, a mis en place dès 2014 une démarche globale pour la prévention des RPS. L’entreprise a instauré un programme Santé au travail conjuguant des formations et webinaires, des séances de groupe de sophrologie, des accompagnements individuels par une équipe dédiée : infirmière, médecin, psychologue, sophrologue et ostéopathe.
  • Résultats : le dispositif permanent et agile, offert à l’ensemble des salariés de Pfizer a permis de réduire le stress au travail tout en favorisant l’engagement.

Michelin

  • Approche : Michelin, a mis en place une démarche globale pour la prévention des RPS. L’entreprise a instauré un programme nommé “Psycho-Social Risk (PSR) Prevention” qui inclut des formations pour les managers et les employés sur la reconnaissance et la gestion des RPS.
  • Résultats : grâce à cette initiative, Michelin a réussi à réduire significativement le stress au travail et à améliorer la satisfaction des employés.

Airbus

  • Approche : Airbus, a mis en place un programme global de prévention des RPS visant à promouvoir la santé mentale et le bien-être de ses employés. L’entreprise a instauré des groupes de parole, des ateliers de gestion du stress, et des séances de coaching pour aider les employés à mieux gérer les pressions professionnelles. De plus, Airbus a mis en œuvre des outils de mesure du stress et de la satisfaction au travail pour ajuster ses actions en temps réel.
  • Résultats : ces initiatives ont contribué à créer un environnement de travail plus serein et productif.

Danone

  • Approche : Danone, a intégré la prévention des RPS dans sa politique de Responsabilité Sociale d’Entreprise (RSE). La direction a mis en place des programmes de formation pour les managers, des groupes de parole pour les employés, et des initiatives pour équilibrer vie professionnelle et vie personnelle.
  • Résultats : Danone a constaté une baisse des niveaux de stress et une augmentation du bien-être général de ses employés, ainsi qu’une meilleure productivité.

AXA

  • Approche : AXA, a lancé un programme de bien-être au travail qui comprend des ateliers de gestion du stress, des séances de coaching, et des initiatives pour promouvoir l’équilibre travail-vie personnelle.
  • Résultats : les efforts d’AXA ont mené à une diminution du taux de rotation du personnel et une augmentation de l’engagement des employés.

L’Oréal

  • Approche : L’Oréal a développé une approche intégrée pour la prévention des RPS, mettant en place des formations pour identifier et gérer les RPS, des enquêtes régulières sur le bien-être des employés, et des initiatives pour promouvoir la diversité et l’inclusion.
  • Résultats : ces initiatives ont permis à L’Oréal d’améliorer la satisfaction des employés, de réduire le stress et d’augmenter la productivité.

Engie

  • Approche : Engie a instauré un programme complet de gestion des RPS incluant des formations, des évaluations régulières des conditions de travail, et un soutien psychologique pour les employés.
  • Résultats : Engie a réussi à créer un environnement de travail plus sain et à améliorer la rétention du personnel.

Ces exemples montrent qu’une approche proactive et bien structurée pour la prévention des RPS peut avoir des effets positifs significatifs sur le bien-être des employés et la performance globale de l’entreprise.

En adoptant une approche proactive, personnalisée et intégrée, les entreprises peuvent non seulement améliorer le bien-être de leurs employés, mais aussi accroître leur performance globale. Il est temps d’agir en profondeur et de manière durable pour que le travail soit source d’épanouissement.

Ensemble, transformons nos méthodes pour bâtir des environnements de travail sains et productifs.

Vous êtes déterminé(e) à réduire drastiquement les risques psycho sociaux au sein de votre entreprise ? Cette démarche engageante et cruciale à la survie de votre entreprise peut être complexe à mener seul. N’hésitez pas à nous contacter pour gagner un temps d’avance !

Sybille Sommet

Partager cet article